Conseils pour préparer votre entretien chez Pfizer

Les entretiens comportementaux se fondent sur le principe selon lequel les performances passées permettent de prédire les performances futures. Étant donné que les performances sont le résultat direct de notre comportement, nous pouvons prédire les performances futures d’un candidat en testant ou en évaluant ses performances passées.

Les entretiens comportementaux sont conçus pour évaluer un candidat par rapport à un ensemble de compétences requises pour le rôle. Les compétences sont les attributs d’une personne qui sont importants pour une performance efficace dans un rôle, et mêlent généralement compétences, capacité, motivation et connaissances.

Comment se passent les entretiens comportementaux ?

Un entretien comportemental est un entretien structuré par des questions précises couvrant chaque domaine de compétence qui doit être évalué. La personne qui vous fera passer l’entretien vous demandera de fournir des exemples précis de vos comportements passés afin de démontrer chacune de vos compétences. Tous les candidats ayant postulé pour le même poste devront répondre aux mêmes questions. Les questions sont souvent formulées de la manière suivante : « décrivez une situation au cours de laquelle... » ou « donnez un exemple de... ». Pour chaque question, le recruteur vous posera une première question avant de continuer en vous posant d’autres questions dans le but de vous tester et de rassembler toutes les informations requises pour chaque domaine de compétence.

Comment se préparer à entretien comportemental

Maintenant que vous avez compris la nature d’un entretien comportemental et la manière dont il est conduit, vous pouvez commencer à vous préparer en vous exerçant.

Malheureusement, nous ne pouvons pas vous indiquer précisément les comportements ou les compétences que nous évaluons pendant l’entretien. Cependant, vous devriez être en mesure de penser à des situations que vous avez vécues et au cours desquelles votre comportement a démontré les qualités que nous recherchons. Inspirez-vous de vos propres réussites et rapportez-les aux questions qui vous sont posées et des compétences qui sont évaluées.

La méthode S.T.A.R. (situation, tâche, action, résultat) est une technique utile pour vous préparer à répondre aux questions se référant à vos compétences. Cet acronyme est un moyen mnémotechnique pour vous aider à vous souvenir de la manière de structurer votre réponse.

  • Situation : dans votre exemple, quel est le contexte / la situation ?
  • Comportement (tâche, action) : quels sont les missions, les objectifs et les défis auxquels vous avez été confronté ? Quelles sont les mesures que vous avez prises ?
  • Résultat : que s’est-il passé ? Quels ont été les résultats obtenus avec ces mesures ?

Il vous sera demandé de donner des exemples spécifiques et détaillés. Pour ce type d’entretien, il est utile de donner au recruteur une brève description de la Situation. Cependant, le corps de votre réponse doit correspondre à la description de votre Comportement (tâche, action) : ce que vous avez fait et dit dans cette situation. Par ailleurs, il est toujours bon de penser aux défis et aux problèmes auxquels vous avez fait face, ainsi qu’à la manière dont vous les avez surmontés, et à ce que vous avez appris de ces expériences.

En suivant cette structure, vous permettrez au recruteur de bien comprendre la nature de votre expérience et de votre comportement.

Conseils pour l’entretien

  • Soyez vous-même : comportez-vous de manière naturelle, car le recruteur veut savoir qui vous êtes.
  • N’ayez pas peur de prendre le temps de penser à votre réponse. Pensez au meilleur exemple qui vous permettra de répondre à la question avant de donner une réponse.
  • Vous pourrez poser des questions au recruteur. Souvenez-vous qu’il s’agit d’un dialogue.
  • Vous pourrez aussi demander au recruteur de répéter une question ou de clarifier la question.
  • Si vous ne savez pas si l’exemple auquel vous avez pensé correspond au type d’exemple que recherchait le recruteur, n’hésitez pas à lui demander, à la fin de votre réponse, si vous avez bien répondu à sa question.